HISTORIQUEhistorique.html
CATALOGUEcatalogue_1.html
A PARAITREa_paraitre.html
AUTEURS
COMMANDERcommander.html
NOUS CONTACTERnous_contacter.html
ACCUEILAccueil_editions.html
AUTEURS

    Ancien journaliste de presse écrite rentré dans son Périgord natal en 1980, Jean-Paul Auriac est allé à la rencontre des anciens et a rassemblé des témoignages pendant plus de 20 ans. Jamais lassé de dénicher des informations au fin fond de bibliothèques ou archives, Jean-Paul a d’abord le talent de faire raconter leur vie à ceux que l’Histoire délaisse bien souvent. C'était le temps des loups fut le premier opus d'un riche et émouvant travail sur l’Homme à travers les traces qu’il nous laisse. C'était le chemin des bois est ensuite venu compléter le devoir de mémoire que ce témoin s'est fixé.

Jean-Paul Auriac se distingue également par ses talents de conteur pour lesquels il est sans cesse plébiscité, souvent bien au-delà des frontières du Périgord.

Jean-Paul Auriac

Jean-Louis Leclair

Jean-Philippe

Brial Fontelive

    Monté à Paris en 1948 pour fréquenter l’école de dessin du boulevard Montparnasse, il intègre un atelier de décoration près des Buttes de Chaumont et réalise des portraits d’acteurs sur grandes toiles destinées aux façades de cinéma. Il participe également à la promotion des Galeries Lafayette en tant qu’étiquetiste et dessinateur de lettres.

    Jean-Louis revient ensuite monter un atelier de création graphique spécialisé dans les grands formats et participe ainsi à la confection des premières affiches de la foire exposition de Bergerac.

    A la retraite, son amour du dessin à la plume l’amène à «croquer» sa ville. Il confie ses planches à J.P Brial afin qu’il en fasse le récit historique. De cette complicité est né Bergerac de plume en plume. Jean-Louis nous a quittés en 2009.

    Parcours atypique que le sien puisque chirurgien dentiste pendant vingt ans, il passe ensuite, comme il aime le dire, «de l’art dentaire à l’art d’en dire» au travers de l’écriture et de la peinture. Sa participation à la création du mensuel local «Le journal du Bergeracois» le conduira à la responsabilité de rédacteur en chef du magazine municipal «Bergerac Infos» en 1995. Comme son ami Jean-Louis, Jean-Philippe est un  inconditionnel du Cyrano d’Edmond Rostand et n’hésite pas à se commettre  en alexandrins dans une pièce jouée à l’automne 2006 sur la scène du Théâtre municipal de Bergerac.

    Ses textes sur les monuments de sa ville natale, inspirés des superbes dessins de Jean-Louis viennent donner corps à l’ouvrage Bergerac de plume en plume tandis que l’étude appliquée de la petite histoire bergeracoise doublée de d’une plume romanesque viendront par la suite donner naissance à des chroniques nommées Histoires mémorables.

NOUVEAUTéSnouveautes.html
ACCUEILaccueil.html

Monique Audivert

    Enseignante passionnée d’histoire locale et de généalogie, Monique évoque la civilisation rurale traditionnelle à travers le passé de Castels, village du Périgord Noir proche de la petite ville de Saint-Cyprien.

En remontant le temps dans sa famille Castelloise, elle a traqué le moindre détail dans les plans cadastraux, les terriers, les registres paroissiaux et d’état civil, les archives judiciaires, et autres documents, où souvent, à son grand bonheur, la langue occitane lui a ouvert des pistes de recherche.

Son livre «Castels pluriel, Castels singulier»  a obtenu au concours des Clochers d’Or 2008 le prix Eugène le Roy de la ville de Périgueux.

PablO Corréa

PablO : Artiste peintre, illustrateur, «performer», promeneur noctambule et lézard à ses heures.

Michel Dartenset

Corinne

Huet-Dartenset

En 2005, tout en finalisant une pièce de théâtre retenue par une éditrice bordelaise, il mène à bien un ouvrage photographique sur un petit village méconnu du Périgord intitulé «Regards Portés sur St-Sauveur de Bergerac» et décide finalement de monter sa propre maison d'édition : Couleurs Périgords. Septembre 2005, son travail sur le petit village est reçu comme l'expression d'une poésie qui ne demande qu'à être révélée. Des paysages dévoilés par son regard, aux anecdotes de jeunesse confiées par les anciens, en passant par les mots que le «photographe-écrivain» pose parfois, renforçant l'émotion toujours vive dans ses ouvrages. Depuis, son regard s'est étendu à d'autres villes, d'autres villages et l'a même conduit jusqu'au Burkina Faso...

Spécialités : Correction, réécriture, communication

Depuis 2010 elle est également l'auteur des textes de la collection À la découverte de... :

  1. sur les plus beaux villages du Périgord : Monpazier, Beynac-et-Cazenac, Saint-Jean-de-Côle (juin 2010), Hautefort (juin 2012)

  2. sur les villes et villages du Périgord : Thiviers (juin 2012).

        Sorges, Nontron, Causses et Rivières T1 (juin 2013)

       Causses et Rivières T2  (juin 2014)

Eva Dessalles

Eva : Médecin psychiatre de métier, pour tout le reste, dilettante ; poète, bien plus par essence, que par écrit.

Annie Herguido

Cet étonnant Joseph de Mourcin, mai 2012.

Enseignante retraitée, membre de la Société historique et archéologique du Périgord, Annie Herguido est connue pour son travail de préservation et de mise en valeur du patrimoine. Guidée par la passion et le hasard des découvertes, elle met ensuite toute son énergie et sa persévérance à transmettre et faire partager aux autres les fruits de ses recherches. Son enthousiasme est communicatif !

Ses travaux auprès des archives de Périgueux ont notamment été récompensés en 2008 par un prix aux Clochers d’Or.

Lionel Robin

Nathalie

Crémon-Robin

La Dordogne Vagabonde, avril 2011

« Devenir journaliste n'est pas un hasard quand on aime écrire » explique Lionel. Mais il lui a fallu accepter que ce cadre ne permette pas suffisamment à sa créativité de s'exprimer. Fasciné par les fêlures humaines, il écrit alors des nouvelles, des scénarios de courts-métrages, et voit ses premiers romans publiés. Avec les photographies de son épouse Nathalie et leur «Dordogne Vagabonde», il découvre la force d'un carnet impressionniste qui fait naître d'autres projets de voyages et d'écriture. « Parce qu'écrire est vital ! »


En septembre 2012, Lionel confirme son talent d’écrivain avec son roman :

«Sous l’écorce, la peau» qui a obtenu le prix Augiéras 2013 lors du salon de Champcevinel.

Nathalie Crémon-Robin, c'est un oeil. Pour elle, la photo est le moyen d'exprimer sa sensibilité. Elle porte sur ce qui l'entoure un regard humble et tendre. Ses photos témoignent de ces qualités et vous ne l'entendrez pas vanter son travail, elle préfère se réfugier derrière ses clichés. Comme le coeur se cache derrière l'oeil.

Jean-François

Vidalie


Jean-François Vidalie, géologue de formation et écologue de confession, ingénieur dans un groupe international, s’était investi dans les domaines de l’Environnement et du Développement durable, bien avant que ces sujets ne deviennent une mode et que la politique ne se les accapare…

Très attaché à ses racines périgourdines et à la Dordogne, dont il connait les moindres secrets, il rêvait depuis longtemps déjà de faire cette synthèse d’un Périgord aux mille facettes, à travers ses points d’ancrages que sont les paysages, la biodiversité, l’eau, la terre et les terroirs.

Monbazillac, ou la Révélation d’un secret en Périgord, novembre 2012MONBAZILLAC_1.htmlMONBAZILLAC_1.htmlshapeimage_14_link_0
HISTORIQUEhistorique.html
CATALOGUEcatalogue_1.html
A PARAITREa_paraitre.html
AUTEURS
COMMANDERcommander.html
NOUS CONTACTERnous_contacter.html
ACCUEILAccueil_editions.html
NOUVEAUTéSnouveautes.html
HISTORIQUEhistorique.html
CATALOGUEcatalogue_1.html
A PARAITREa_paraitre.html
AUTEURS
COMMANDERcommander.html
NOUS CONTACTERnous_contacter.html
ACCUEILAccueil_editions.html
NOUVEAUTéSnouveautes.html
HISTORIQUEhistorique.html
CATALOGUEcatalogue_1.html
A PARAITREa_paraitre.html
AUTEURS
COMMANDERcommander.html
NOUS CONTACTERnous_contacter.html
ACCUEILAccueil_editions.html
NOUVEAUTéSnouveautes.html

Alain Bernard

Un jour une Anglaise à l'accent à la Jane Birkin a demandé à Alain Bernard "pourquoi il n'écrivait que des livres de cuisine". Réponse cinglante : "A cause du salon bisannuel du livre gourmand à Périgueux !" Reconnaissons au moins qu'ils étaient frappés du sceau de l'originalité : cuisine des huîtres, cuisine préhistorique, roulante des tournages de films, nutrition des cosmonautes, truffe chez les tsars de Russie, pâté de Périgueux en folie, etc.

Mais quoique lui-même gourmet, cet ancien prof et journaliste localier, fier d'un tour du monde juvénile rocambolesque, ne pouvait se limiter aux gamelles et casseroles. Il a donc commis quelques bouquins de contes africains, de légendes pyrénéennes ou de traditions périgordines. Mais jamais de biographie. Peut-être la peur de la rigueur historique, pour lui qui avait enseigné "nos ancêtres les Gaulois" dans la brousse ?

Tout finit par arriver : pour avoir relevé dans le dictionnaire des Périgordins du regretté Jean-Marie Galy, son ami, trois maigres lignes sur un "Nicolas Jean Faure qui conspua Napoléon et devint un pionnier de l'ophtalmologie", il pensa que c'était trop ou pas assez. Encouragé par sa famille, il est donc parti à la recherche de cet illustre inconnu...

Ier mouvementcatalogue_2.htmlPABLO_1.htmlshapeimage_54_link_0
Ier mouvementcatalogue_2.htmlPABLO_1.htmlshapeimage_55_link_0
La Dordogne Vagabonde, avril 2011
DORDOGNE_VAGABONDE_1.htmlDORDOGNE_VAGABONDE_1.htmlshapeimage_56_link_0